Une nuit sur une île paradisiaque

Rabbit Island, une île qui porte ce nom, non pas parce qu’elle est pleine de lapins (moi aussi j’étais déçue), mais parce qu’elle est toute petite ! Qui dit petite île, dit peu de visiteurs et pour tout vous dire, c’était parfait pour moi.

Après un mois et demi dans le sud du Cambodge à découvrir tous les secrets de la montagne de Bokor et des marchés de Kampot, j’avais bien besoin de deux petits jours (encore plus) loin de tout. Il faut savoir que je fais partie de ces gens qui, même s’ils adorent rencontrer de nouvelles personnes et découvrir différentes cultures, aiment du fond du cœur le silence et la solitude.

Alors deux jours sur une île hors saison touristique?

YES PLEASE.

Le chemin allé a été très agréable, on a pu profiter d’une mer d’huile, tantôt verte, tantôt turquoise et d’un calme absolu, juste le temps d’admirer la clarté de l’eau, de sentir le soleil sur notre peau, fermer les yeux et respirer, faire des bisous à ThomTom et on est arrivés sur l’île aux lapins imaginaires.


Afin d’atteindre la plage principale, on a dû suivre un chemin dans une jolie forêt tropicale. Après deux mois et demi en Asie du sud est, je ne prêtais plus vraiment attention aux déchets ni à la pollution, mais je tiens à vous prévenir, l’île est par endroit jonchée de déchets plastiques. La balade n’est pas très longue, 8 minutes tout au plus, et nous arrivons sur une jolie plage vide, une dizaine de visiteurs, peut-être deux, un peu de staff des deux restaurants et des auberges, une poignée de chiens à moitié sauvages, des cocotiers, des masseuses, l’eau turquoise, des hamacs, c’est bon, je dépose mes valises et je ne repars plus jamais d’ici.



Deux journées sous le signe du repos, une nuit sous des centaines d’étoiles, je m’assois sur un hammac, observant les quelques petites lumières de la ville de kep au loin. Pensant qu’il y en aurait bien plus, des lumières, si nous étions en Europe, ce que la vie est plus simple ici, ça me fait du bien de voir si peu de lumières, de respirer cet air frais, de tremper mes pieds dans cette mer, dans cette nuit noire, présenter Thom Tom à unechienne adulte curieuse et calme, l’éloigner de ce mâle alpha plus possessif que tous mes exs réunis, passer ces deux jours et cette nuit loin du brouhaha des motos et camions, écoutant la douce musique du silence naturel d’une vie simple.

Sur place, assez peu d’activités : Manger, se baigner, dormir, se reposer, flâner, et bien entendu, des massages à l’huile par des mains expertes tout en écoutant le son des vagues.


Si j’ai un seul conseil à vous donner avant de penser aller à Rabbit Island? Regardez la météo !
Le chemin allé était génial, la mer d’huile, sans le moindre clapotis, turquoise, le bateau qui tangue à peine, juste de quoi te détendre, même une thalassophobe comme moi y prend son pied, c’est dire.
Par contre le retour, le lendemain soir, s’est fait en pleine tempête, et je jure devant Poséidon, qui de toute évidence était très fâché ce jour là, que je ne mettrai plus jamais les pieds dans un bateau avant d’avoir vérifié la météo.


Les petites infos pratiques :
Située au sud du Cambodge, à Kep, Rabbit Island est atteignable en 30 minutes par petit bateau, à 8$ la traversée ou 25$ pour un bateau privé, ce qui revient donc bien moins cher à partir de quatre personnes. Il me semble que le prix de la nuit était à 4$ ou 7$, les repas entre 3$ et 5$, la noix de coco à 1$, .. Tu m’auras comprise, pas de quoi pousser un radin à l’auto flagellation, comme dans tout le Cambodge.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s